Err

DRH & Associés vous aide à franchir une étape déterminante

MESURER LES FACTEURS PSYCHOSOCIAUX DE RISQUE AU TRAVAIL POUR LES MAITRISER.

Le Gouvernement vient de recevoir le rapport Gollac qui constitue une avancée notable en matière de consensus entre chercheurs et préventeurs sur le thème de la maîtrise des RPS. Les 20 experts pluridisciplinaires réunis par Michel GOLLAC dont ASKENAZY, DAVEZIES, VEZINA, VOLKOFF, apportent aux entreprises et aux collectivités locales mais aussi aux associations des moyens d’objectiver les Risques Psychosociaux par leur mesure.  Dans ce domaine qui coûte énormément aux entreprises et à la nation, il nous faut louer ces moyens de sérier la question et surtout de s’en servir pour savoir quoi modifier dans l’organisation. Oui, les enjeux de santé sont importants : pour les maladies cardiovasculaires, les problèmes de santé mentales et les Troubles Musculo Squelettiques. Les études ont montré un accroissement du risque de ces pathologies pouvant atteindre 50% à 100% en cas d’exposition aux facteurs psychosociaux. Les risques psychosociaux sont entendus comme risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental.

DRH & Associés est présent sur la mesure des RPS et sur la prévention de ceux-ci depuis 2008. Nous retrouvons dans ce rapport reconnu par les organisations syndicales d’employeurs et de salariés, tous les ingrédients de la méthode Bien Etre-Efficience®déposée par DRH & Associés. En effet, les informations relevées par les médecins du travail sont complétées par une observation de la situation de travail et de l’organisation de l’entreprise, mais aussi de la prévention primaire, secondaire et tertiaire des RPS. De plus comme il est préconisé dans le rapport, nous complétons les statistiques par des observations qualitatives pour augmenter la pertinence de l’analyse et, il faut bien le dire, la possibilité de modifier la situation vers un mieux-être.  Les 6 axes de mesure retenus par le rapport GOLLAC sont relatifs  à l’intensité du travail et au temps de travail ; aux exigences émotionnelles ; à une autonomie suffisante ; à la mauvaise qualité des rapports sociaux au travail ; aux conflits de valeurs  et à l’insécurité de la situation de travail. La méthode Bien Etre - Efficience® établit des liens entre les 5 premiers axes et intègrera bientôt le 6éme axe. L’originalité de la méthode est de mesurer atelier par atelier ou service par service les facteurs psychosociaux après avoir, comme le suggère le rapport GOLLAC,  débattu collectivement de l’intérêt et des objectifs de l’enquête et avoir impliqué tous les acteurs concernés dans toutes les phases de l’opération. Le respect de la confidentialité des informations recueillies est une nécessité.

Ne nous leurrons pas, la puissance de l’outil, si elle dépend de la rigueur scientifique et de la qualité du processus mis en œuvre, ne pourra jamais produire tous ces effets si l’entreprise ne met pas en débat quelques points de son organisation et décide de les modifier.  Sinon la prise de température ne sera pas crédible aux yeux des salariés. La meilleure publicité qui nous est faite, c’est lorsque les personnes du collectif de travail ont mis en œuvre quelques points significatifs issus de la mesure statistique et des entretiens qualitatifs. C’est pour cela que la démarche Bien Etre - Efficience® est pleinement opérationnelle et appréciée.

Rédigé le  9 mai 2011 21:35  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site